Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 13:07

Par Misha Uzan

http://mishauzan.com

 

 

Guy MillièrePierre-André TaguieffDécidément, Pierre-André Taguieff et Guy Millière ont raison.

On mesure le niveau de l’antisionisme radical, de l’anti-israélisme et de leurs prolongements antisémites, au regard, non pas des articles de journalistes diffusés sur les grands médias — qui se contentent généralement d’être des antisionistes modérés, ou, au mieux, des a-sionistes[1] — mais des commentaires des lecteurs internautes.

 

Le pire peut-être n’est pas la stupidité de ces commentaires, mais le fait de constater que ce sont eux qui reçoivent le plus de votes favorables, tandis que les commentaires intelligents ont des notes négatives.

 

Quelques exemples.

 

Depuis deux semaines, après mes déboires sur Le Post.fr (voir Mon article censuré sur Le Post.fr), j’ai découvert le site Agoravox. Là-bas les articles sont publiés après approbation d’un modérateur.

 

Agora-vox.pngJ’y ai diffusé mon article sur L'Etat juif:encore la sémantique mais aussi sur DSK et le sexe : la déception. A chaque fois les commentaires qui ont eu le plus de succès était d’une stupidité criante.

 

L’article sur L'Etat juif:encore la sémantique a, à l’heure où j’écris, un vote défavorable de 81%. On pourrait se dire que mon article est mauvais, mal écrit, qu’il manque de clarté. Connaissant la reprise dont il a été l’objet sur de nombreux sites et les mails favorables que j’ai reçu à son sujet de la part de gens intelligents, j’en doute. Mais on comprend surtout que le problème n’est pas là lorsqu’on voit le niveau abrutissant d’anti-israélisme des deux commentaires de l’article qui ont reçu le plus de votes favorables sur Agoravox.

 

Lisez plutôt.

 

 

Commentaire, par Soulmanfred + 35. (Sachant que sans doute, certains ont voté négativement, + 35 signifie que le nombre de votes favorables était encore plus grand).

 

« En quoi un pays qui colonise, bombarde des civils au phosphore blanc, érige des murs, tue des gosses est une démocratie ? Ce pays est une théocratie suivant les lois de la tora et du talmud ! N’oublions pas que l’extrême droite participe à la politique de ce pays brutal et guerrier. Mais aussi qu’avec ces puissants lobbys il interfère dans la politique de bien des pays dont le notre, avec ce tocard de BHL. Je n’aime pas ce que représente Israël, j’appelle au boycott ! »

 

 

Et en 2e position :

 

Commentaire, par Pyrathome, +29.

 

« Tout ça n’est que de la branlette intellectuelle....
La vérité est que l’état d’Israẽl est devenu un état fasciste, totalitaire, raciste, impérialiste et criminel.....à l’image de l’Iran, la Syrie, l’Arabie saoudite et tout ce qui l’entoure.... »

 

 

J’ai particulièrement apprécié le « Ce pays est une théocratie suivant les lois de la tora et du talmud ! ». Cette personne connaît-elle un tant soit peu la société israélienne pour avancer une stupidité pareille ? Passons. Est-il nécessaire de répondre au reste ?

Je l’ai fait sur le site, mais c’est trop long, je crois que j’ai perdu mon temps.

 

Voici cette fois les commentaires sur l’article Un Woodstock israélien ?

L’article n’aborde ni la guerre, ni le conflit, ni l’Etat juif mais simplement un mouvement social. Mais pour les anti-israéliens, impossible de ne pas cracher sur Israël. C’est un peu comme si, sur un article sur le couscous au Maroc, je réagissais en vociférant des insultes sur le roi marocain, la dictature marocaine, etc. Et encore j’ai choisi un pays qu’on appelle « semi-libre ».

Si l’on traitait les autres pays comme les antisionistes traitent Israël, qu’est-ce que ce serait !

En voici quelques exemples.

 

Ce commentaire a reçu le plus de votes favorables, remarquez l’intelligence du propos.

 

 

- Commentaire, par Wesson.

 

« Woodstock Israélien, mouais, bon, ça va pas jusqu’à vouloir une paix durable et surtout juste avec les palestiniens ...

Prévenez-moi lorsque nos gentils manifestants iront soutenir les affamés de Gaza. »

 

 

- Autre commentaire, par Omar33

« Salut Misha :"« Le peuple exige de la Justice sociale » ..

Quand est-ce que ce peuple exigera aussi la Paix ? »

 

 

Heureusement, il reste encore certaines personnes qui ont de l’intelligence et qui leur ont répondu.

 

 

- Commentaire, par Cosmic Dancer.

 

« Sympa, cet article, merci à l’auteur.

En effet, d’après les échos que j’en ai c’est une vraie fête en Israël. La contestation rassemble sous le beau drapeau bleu et blanc toutes sortes de gens, religieux, laïcs, jeunes et vieux, droite et gauche, tous horizons, toutes origines, sous l’oeil héberlué des touristes français peu habitués à de tels épanchements où règnent toutes les libertés dans le respect le plus total d’autrui.
Elle est aussi sérieuse et posée que civique et festive.

Et si Luc Rosenzweig a fait remarquer qu’à l’origine il s’agissait d’une révolte "des inclus", jeunes des classes moyennes telaviviennes, la contestation a en effet gagné tous les secteurs de la société. Les partis du centre tentent de récupérer, mais pour l’instant les événements ne donnent pas l’impression qu’une récupération politique soit envisageable, mais plutôt et peut-être la formation d’un nouveau mouvement politique.

(Je conseillerai à Wesson de faire comme une amie, d’aller au point de passage de Kerem Shalom compter les milliers de tonnes de denrées alimentaires qui transitent quotidiennement d’Israël vers Gaza. Sinon, je tiens quelques vidéos et photos à sa disposition.) »

 

 

Puis, face à toutes les attaques, très nombreuses (je n’en ai sélectionné que quelques-unes), j’ai fini par répondre moi-même.

 

 

- Commentaire, par Misha Uzan.

 

« Décidément les commentaires sur ce site ne changent pas.
L’anti-israélisme n’a pas de limite.
On ne peut pas parler d’Israël sans qu’on nous sorte des idioties sur la guerre et des prétendus massacres, même quand on parle d’autre chose.
Vous devriez lire la façon dont le juge Goldstone est revenu sur son rapport et la façon dont il a dénoncé le parti pris israélien dans les instances de l’ONU.

Je me souviens à Jénine, à Ramallah, à Gaza, les anti-israéliens criaient tout de suite au massacre. Et pourtant, de massacre, il n’y a jamais eu, on le sait aujourd’hui de façon certaine. Mais ça on préfère ne pas le voir. Eh oui, n’en déplaise aux démagogues anti-israéliens (qui sont apparemment nombreux sur Agora vox), Israël a la plus grande retenue du monde, et l’armée la plus morale du monde. Leurs ennemis en revanche, sont peut-être les pires du monde, vu leurs méthodes.
Par contre on n’entend pas ces anti-israéliens sur la Syrie par exemple ... forcément, là-bas ça massacre vraiment. »

http://mishauzan.com

 

 

Cosmic Dancer, qui écrit sur ce site depuis plus longtemps que moi, m’en a donné une petite explication.

 

-         Commentaire, par Cosmic Dancer.

 

« C’est ainsi, ici. L’information, on n’aime pas.
Je comprends votre sentiment d’horreur. Ils répètent comme des mantras leurs mots magiques contre Israël, quand c’est pas contre les Juifs (nul n’est plus antisémite de nos jours, vous savez...).
Et si vous aviez lu les fils d’articles entre 2007 et 2009...

D’ailleurs, il est à noter que leurs salades ne font plus recette. Auparavant, vous en auriez eu des centaines sur le dos à hurler hystériquement aux massacres imaginaires, au génocide fantasmé, au vol d’organes, au peuple affamé, bref, tous les poncifs.

Jénine ? Gaza ? Ils ne lisent pas les journalistes de terrain. Faut dire, ils sont presque tous anglophones... »

 

 

Mais à la suite de ma réponse, tout a basculé. Lisez ci-dessous.

 

 

- Commentaire, par Wesson

« "Israël a la plus grande retenue du monde, et l’armée la plus morale du monde. Leurs ennemis en revanche, sont peut-être les pires du monde, vu leurs méthodes."

Et voilà, rien que cette sortie là suffit à décrédibiliser totalement votre propos, et l’ensemble de l’article !
On sait on sait, vous êtes le peuple élu et que des gentils, et ceux contre qui vous vous battez ne sont que des chiens qui ne méritent pas de vivre !!!

Alors, c’est quoi les méthodes "les pires du monde" de vos ennemis ?

Le terrorisme de l’irgoun est-il plus "sympa" que celui du hamas ?

Deir Yassin, c’était pas un massacre ? »

 

 

Alors là, je n’ai pas laissé passer, gentiment, comme toujours.

 

Réponse, par Misha Uzan.

 

« Je l’attendais celle-là.
Tout d’un coup vous avez oublié Jénine, Ramallah, Gaza ... pour vous retranchez sur Dir Yassin, votre dernier argument.
Vous voulez absolument prouver que les Israéliens sont des méchants pour vous rassurer.
Quand bien même, ça le serait, citez-moi une armée au monde qui n’a jamais eu de problème ?
Mais pour le coup c’est raté. Lisez Begin sur Dir Yassin, vous en aurez une autre vision, lisez Paul Giniewski aussi. Il y a un débat, contestation, mais vous penchez toujours du côté du massacre d’abord. Parce que vous voulez y voir un massacre. En outre Dir Yassin ça n’était pas Tsahal. Et que je sache, le Hamas ne prévient pas par haut-parleur avant d’envoyer des roquettes sur le sud d’Israël, l’Irgoun a prévenu par hauts parleurs avant de rentrer dans Dir Yassin, justement pour que les civils fuient, pour éviter le massacre.


Enfin, oui, dire que Tsahal est l’armée la plus morale du monde ne décrédite rien, c’est prouvé. Relisez Goldstone ou d’autres diplomates. ’’Israël a fait pour son ennemi ce qu’aucune autre armée dans le monde n’a jamais fait’’. En bien.

Mais ça vous refusez de le voir, justement parce que vous nous sortez les idioties de ’’peuple élu’’, c’est vous qui l’avez dit, c’est ça qui vous dérange. En fait vous ne savez même pas ce que cette expression veut dire, ’’peuple élu’’ n’est pas ’’peuple supérieur’’, au contraire je dirais même. Mais vous ne comprenez rien à la tradition juive et vous faites des analyses aussi fines que Dieudonné.

Si vous aviez lu d’autres articles que j’ai écrit (sur mon blog oui !), vous auriez vu que je ne crie pas qu’Israël est le meilleur, etc. Je critique chaque problème à chaque fois qu’il y en a. Et les Israéliens font de même, c’est pour ça qu’il y a ce ’’woodstock’’, parce que niveau inégalités, la société israélienne a de très mauvais points.

Mais tout ça, ça ne vous intéresse pas. D’ailleurs je me demande bien qui est ce ’’vous’’ à qui vous vous adressez, et qui accompagne votre utilisation du terme ’’peuple élu’’. Jusqu’à présent vous n’étiez que stupidement anti-israélien, je crois que cette fois vous avez dévié, et vous savez vers quoi. Pas la peine que je le dise. »

 

 

Autre commentaire :

Commentaire, par Omar 33

« Misha,SVP, quand Comic Dancer sera sur votre bloc, profitez de l’occasion, initiez-la à la Alya et faites-lui un tour dans les usines de fabrication de bombes au phosphore.... »

 

 


Je devrais sans doute renvoyer cet Omar vers mon article L’autre visage de tsahal ce qu’on n’entend pas dans les médias. Témoignage.

Il y apprendra comment un officier (femme), qui n’était pas prof d’histoire, nous a fait une introduction au conflit israélo-arabe … pro-arabe. C’était sans doute ce qu’elle avait appris à l’école d’officier, visiblement très marquée par la vision shoaïste[2] de la gauche israélienne. Non, on ne visite pas d’usine de phosphore quand on est soldat et officier à Tsahal, on apprend à comprendre son ennemi, et même à le justifier. C’est même triste, et contre-productif je crois.

 

 

Et pour terminer, un récent commentaire qui reprend à son compte la théorie de la toute puissance d’Israël. J’ai beaucoup aimé l’expression « gouvernail du monde ». Ca m’a rappelé l’image du juif tenant la planète de ses grandes mains pointues dont on trouve une magnifique illustration sur le tome 2 du grand livre de Léon Poliakov, que je me rappelle avoir étudié lorsque j’étais à Sciences Po, Histoire de l’antisémitisme. 

 

 


Commentaire, par Samagora95.

« Il faut faire preuve d’une grande mauvaise foi pour nier qu’Israël à travers sa diaspora a une influence immense sur les pays occidentaux et même arabes et de fait possède le gouvernail du monde.

Le problème avec un tel pouvoir, c’est qu’on a vite fait d’attraper la grosse tête, et quand une grosse tête devient paranoïaque elle emporte toute la planète dans son délire.

 

Etant donné le pouvoir de ce pays, si ses intentions étaient vertueuses nous aurions une société humaine en meilleurs état ou régnerait la justice et la morale, a la place nous avons des guerres inutiles (Irak, Afghanistan, Libye etc..), un système financier complètement pourri, et des démocraties corrompues.

 

L’énergie de plusieurs milliard d’être humains, détournée pour le profit d’un seul pays, vous trouvez ça juste ?

 

Si le peuple Israël est intelligent et pacifique, il serait tant pour lui de nous en faire la démonstration. Commencez donc par virer tout ces sionistes qui gangrènent le peuple israélien, qui mérite certainement mieux que cette bande de fanatique.

 

En passant, en regardant les films hollywoodiens vous aurez forcément une vision caricaturale du monde, les gentils (habillés de blanc) et les méchants (habillés de noir avec une barbe mal rasée). »

 

 

 

Je me souviens lorsque mon ami Jean-Marie Alafort, rédacteur en chef du site http://un-echo-israel.net avait supprimé les commentaires sur le site. Lorsque je lui avais demandé pourquoi, il avait simplement répondu :

 

« On ne peut pas se permettre, ça prend trop de temps, on reçoit trop de messages antisémites, sans même parler des hackers. »

 

Décidément !

 

Reproduction autorisée avec les mentions suivantes et le lien vers cet article : 

© Misha Uzan pour mishauzan.com

 



[1] Voir sur ce néologisme que j’ai créé, mon article Israël et les intellectuels français

[2] Sur ce néologisme, essentiel, là encore voir mon article académique Israël et les intellectuels français

Repost 0
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 14:15

 

Par Misha Uzan

http://mishauzan.com

 

logo-Le-Post.gifPour mieux diffuser mes articles j’ai créé un compte sur Le Post.fr. Site général dédié à l’information, on peut y créer librement un compte, un peu comme un blog, et y diffuser ces articles. Les règles à respecter sont celles de base : pas de propos racistes ou injurieux, pas de contenu contrevenant aux droits d’autrui, etc.

 

J’y ai diffusé un premier article. Sans problème. Puis j’ai diffusé l’article Faux appel d’un terroriste à la « communauté internationale ». De l’innovation en terrorisme. Je m’y fais passer pour un terroriste, expert et chercheur qui utilise tous les moyens du bord pour tuer un maximum de gens. Il me semble que le titre ‘’Faux appel’’ était suffisamment clair pour comprendre qu’il s’agissait de second degré.

 

Dans l’heure j’ai reçu ce message sur ma boîte mail :

 

Bonjour Misha Uzan,

Nous vous informons que nous sommes dans l'obligation de suspendre votre compte pour non-respect de la charte du Post.

La charte peut être consultée à l'adresse : http://www.lepost.fr/charte-du-post.html

Motif du bannissement : a la demande du client

Pour nous poser une question merci de cliquer sur le lien suivant :

http://moderatus.netino.com/clients/all/question.asp?origine=LP

Cordialement,

L'équipe de modération du Post
http://www.lepost.fr/

 

 

J’ai regardé leur charte, je n’ai pas trouvé en quoi je ne l’ai pas respecté.

J’ai donc écrit aux modérateurs pour savoir pourquoi on m’avait supprimé mon compte, sans même un mail d’avertissement. Je n’ai pas eu de réponse. J’ai renvoyé des mails toute la semaine, par tous les moyens possibles. Il est indiqué que la direction répond en 24h/48h maximum.

 

J’attends depuis une semaine. Je ne pense pas que ce soit dû aux vacances, ils ne se sont pas fait attendre pour supprimer le compte.

 

Que dis-je dans cet article qui puisse mériter une telle peine ?

 

C’est parce que je m’y fais passer pour un terroriste ? C’est du second degré, c’est évident, c’est pour mieux le critiquer. Je m’en suis expliqué. Je ne manque pas de respect aux victimes du terrorisme, bien au contraire, je dénonce la barbarie des terroristes islamistes et m’en prends à ceux qui les aide et leur trouve des excuses.

Est-ce parce que je m’en prends à Ben Laden, à Kadhafi, à Arafat ?

Je ne dis rien qui ne soit connu de tous : que Ben Laden est derrière les attentats du 11 septembre, que Khadafi est derrière l’attentat de Lockerbie, qu’Arafat fut un terroriste et qu’il a volé l’argent de l’Union européenne. C’est connu et reconnu de tout esprit sérieux.

 

J’attends toujours la réponse du Post.fr.

Ne serait-ce qu’une réponse.

 

 

Reproduction autorisée avec les mentions suivantes et le lien vers cet article : 

© Misha Uzan pour http://mishauzan.com

Repost 0
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 17:22
 

Dr Georges Gachnochi

Pédo-Psychiatre

                                       Paris, le 11 Juin 2011

                                                          Monsieur Anthony Palou

                                                                        Le FIGARO

Monsieur,

 

Moyen-OrientLe tableau que vous dressez de Gaza dans votre chronique du Figaro du 6 Juin, à la suite du reportage sur M6 de Mélissa Theuriau, que vous ne semblez pas avoir

regardé avec un esprit particulièrement critique, est dramatique ! Les Israéliens réservent un sort épouvantable à ce pauvre peuple de Gaza, qui n’est qu’un « chantier sous la menace permanente des bombardements »  et ils sont responsables des « mariages entre cousins, frère et soeur » qui « engendrent  des « maladies congénitales qui « sont là-bas la première cause de mortalité infantile »

 

Êtes-vous bien sûr, Monsieur Palou, que les Israéliens ne sont pas également responsables des mariages consanguins dans tout le reste du monde arabe ? Car ils sont très nombreux. Je vous livre  par exemple , avec leurs références en bas de page, la  citation suivante :

 

 Au Maroc, comme dans d’autres pays arabes, la pratique des mariages consanguins constitue encore aujourd’hui un

 phénomène social particulièrement préoccupant. Près du tiers de la population marocaine pratique cette forme de mariage. En effet,

 c’est une tradition arabe et musulmane, au nom d’une sécurité financière et affective, mais au prix de la santé des enfants, qui

 courent le risque de maladies génétiques plus que d’autres. [1]

 

 et aussi cette statistique :

 

« Taux de consanguinité en Algérie, Tunisie: entre 20 et 30%

 

En Libye, Syrie, Jordanie: entre 30 et 39%

 

Au Soudan, Yemen, Mauritanie: Entre 40 et 49%

 

Arabie Saoudite, Koweit: + de 50%...[2] »

 

Vous pouvez également considérer la carte de consanguinité dans le Monde entier: http://www.consang.net/images/0/0e/Globa

 

et vous apercevoir que les forts taux de consanguinité recouvrent grosso modo le monde musulman.

 

Mais c’est bien sûr la faute d’Israël.

 

Et bien qu’Israël ait monté pour les patients arabes le seul centre de moelle osseuse de toute la région,  destiné à remédier aux méfaits de cette consanguinité[3]...

Tout comme Israël accueille de très nombreux patients originaires de Gaza dans ses hôpitaux...[4]

 

Ou alors peut-être auriez-vous pu vous informer davantage ?

 

Vous informer également, ce qui n’est pas très difficile,  sur le fait que le Hamas a fait de Gaza une base de bombardements vers les villes israéliennes d’abord très proches (Sderot) puis de plus en plus éloignées ( Ashdod, Beersheba [5]) ; bombardements destinés à terroriser et à tuer des civils, indistinctement hommes femmes et enfants ?  Qu’ils ont récemment tiré un missile contre un autobus clairement désigné comme « transport scolaire » ?

 

Peut-être ignorez-vous, mais il est vrai on ne peut le savoir que si on s’y  intéresse, que plus d’un tiers des jeunes habitants de Sderot âgés de 4 à 18 ans souffraient en 2008 de syndrome post traumatique, tandis que davantage montraient des symptômes d’anxiété sévère et d’état de détresse ? [6]    Mais ce sont des enfants

israéliens, qui par conséquent méritent bien ce qui leur arrive, n’est-ce pas ?

 

Peut-être ignorez-vous, mais c’est plus difficile à croire, que les ripostes israéliennes se font vers les lieux d’où partent les tirs, et pas du tout à l’aveugle ? Mais que les « Résistants » du Hamas placent à dessein leurs batteries à proximité des écoles ; hôpitaux,  etc... quand ce n’est pas sur leur toit ? Car la mentalité de la

« Résistance » palestinienne, toutes tendances confondues, est claire : instrumentaliser les souffrances de leur propre population, de leurs propres enfants, les porter au maximum, éduquer ces enfants à se faire exploser pour enfin se débarrasser du « cancer sioniste » dans son ensemble, que ce soit d’un coup (tendance Hamas) ou par étapes (tendance Fatah, d’où la volonté d’éviter une négociation avec Israël sans condition préalable, condition  qui paverait le chemin de la disparition de cet État [7])

 

On ne peut que déplorer tous les malheurs que cause ce conflit, qu’il s’agisse d’Israéliens ou de Palestiniens. Mais les habitants de la bande de Gaza ne peuvent s’en

prendre qu’aux membres du Hamas des ripostes israéliennes et de la « fermeture de la frontière », d’ailleurs ouverte maintenant avec l’Égypte, ce qui n’empêche pas les

divers provocateurs de vouloir renouveler le lancement d’une flottille « pour briser » le soi-disant  blocus - alors que les marchandises pacifiques peuvent être livrées par

Ashdod sans problème[8] et que la « crise humanitaire » à Gaza  est une fiction. [9]

 

 Mais il est vrai  qu’aujourd’hui, tout journaliste désireux de cracher sur Israël n’a pas besoin de vérifier ses sources, n’a pas besoin de peser ses mots, n’a pas besoin

de chercher à faire un travail équilibré ou même honnête, puisque comme les pogrommeurs du passé (monde chrétien et arabe également) étaient du côté du bien à

massacrer les Juifs, (responsables de la mort du Christ,  ou indignes car « ne professant pas la vraie religion » et donc destinés par le Prophète à être combattu –

Sourate IX, verset 29) tout « défenseur »  du « malheureux peuple palestinien » et des « enfants palestiniens martyrs » s’honore et est du côté du « Bien » à  travailler à

la destruction de l’État juif – et de ses citoyens.

 

 Seulement, est ce que ça honore vraiment la profession de journaliste ?

 

 Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées

 

 

                                                                        Georges Gachnochi

 

 P.S. Ceci est une lettre ouverte, que je compte diffuser>

 

 

 [1] http://uaps2007.princeton.edu/download.aspx?submissionId=70092

 [2] http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20100912035722AA2Iucd

 [3] http://haabir-haisraeli.over-blog.com/article-hadassa-unique-stock-de-moelle-osseuse-au-monde-pour-une-population-arabe-73161724.html

 

 [4] http://danilette.over-blog.com/article-les-palestiniens-des-territoires-palestiniens-preferent-se-faire-soigner-en-israel-68837416.html

 [5]voir par exemple :  http://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/des-roquettes-tirees-depuis-gaza-contre-beersheba-et-ashdod_975325.html  (mis en ligne le

23/3/2011)

 [6] [6] http://www.dailymail.co.uk/home/moslive/article-514681/Code-Red-Sderot-Living-heavily-bombed-place-world.html

 

 [7] « L’Autorité palestinienne définit « la Palestine » : Tel-Aviv, Haïfa, la Galilée, le Néguev, Rosh Hanikra, Césarée, Acco, Massada, Beit Shean et

Jérusalem » :http://palwatch.org/main.aspx?fi=855&doc_id=4936

 [8] https://mail.google.com/mail/?shva=1#search/gaza/13050293ab7409bd

 [9]  Voir par exemple les images comparées de Gaza et du Darfour sur :  http://aschkel.over-blog.com/article-sur-le-marche-de-gaza-photos-vous-avez-dit-blocus-

 

Il faut agir en homme de pensée et penser en homme d’action.


Le mal triomphe que par l'inaction des hommes de bien.

Repost 0
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 10:47
Regardez cette femme ! Ne l'oubliez jamais; Les prix ne vont pas toujours à ceux qui le méritent!

 

 
Irena Sendler ; Récemment décédée à 98 ans, elle sappelait IRENA (12 mai 2008)
Elle demanda pendant la 2ème guerre mondiale à aller travailler dans le Ghetto de Varsovie, comme plombier, serrurier.
Elle avait une motivation bien particulière. Elle connaissait les plans d'extermination des nazis envers les juifs.
Irena a  caché des enfants dans le fond de sa boite à outils quelle transportait à larrière de son véhicule ainsi quun grand sac (pour les enfants plus grands)
Elle avait aussi un chien à larrière quelle a entrainé à aboyer quand les soldats allemands la contrôlait à lentrée et à la sortie du ghetto.
Les soldats ne pouvaient rien contre le chien qui couvrit en fait le bruit que pouvait faire les enfants.
irena sendlerElle sauva 2500 enfants en les cachant ainsi; Elle fut arrêtée et les nazis lui brisèrent les jambes, les bras et la torturèrent très  sévèrement. Irena garda tous les noms des enfants quelle avait fait partir du Ghetto et les garda dans une jarre en verre enterrée derrière un arbre au fond de son jardin derrière sa maison. Après la guerre, elle essaya de localiser tous les parents qui avaient pu survivre et tenta de réunir les familles. Mais la plupart avaient été gazés . Les enfants qui avaient été sauvés ont été placés dans des familles daccueil ou ont été adoptés.
L'année dernière elle a été proposée pour le prix Nobel de la Paix, mais na pas été retenue.
Cest AlGore qui fut primée, pour son film sur le réchauffement de la planète.
En sa mémoire 63 ans plus tard 
Je participe aussi, très modestement en faisant suivre ce message. Jespère que vous ferez de même.
Cela fait maintenant plus de 60 ans que la seconde guerre mondiale est finie!
Cet Email a été créé pour faire une chaine en mémoire des 20 millions de Russes, des 10 millions de chrétiens et autres, des  6 millions de juifs et des 1900 prêtres catholiques qui ont été massacrés, assassinés, brûlés et humiliés.
Nous espérons que cet EMAIL sera lu par plus de 40 millions de personnes dans le monde entier! Rejoignez-nous pour le transmettre autour du monde en le faisant suivre à tous ceux que vous connaissez
Ne le détruisez pas! cela vous prendra une minute pour le faire suivre !

Odile

Repost 0
10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 13:48

Article d'Alain-Shraga Blum du site Israel7.com

www.Israël7.com (Arutz7)

 

 

Remarque préliminaire : Le contenu de cet article met en évidence le fossé abyssal qui existe entre
les Juifs en Israël et les ennemis qui les entourent, quant à la valeur de la vie humaine. En
ces jours où Israël est Sali et calomnié, il faut que le monde sache.


Aroutz-10.pngLe journaliste de la chaîne « Aroutz 10 » Shlomi Eldar, spécialisé dans la Bande de
Gaza a réalisé un film documentaire d’une rare intensité, qui retrace un événement
auquel il a été personnellement et intiment lié : « Haïm Yekarim » (« Précieuse Vie »).
L’histoire se déroule durant l’Opération « Plomb Durci », en janvier 2009. Ne pouvant
plus entrer dans la Bande de Gaza, le journaliste est en panne de travail, lorsqu’il reçoit
soudain un appel téléphonique d’un médecin de l’hôpital « Tel Hashomer », Dr. Raz
Somekh’, qui lui propose de venir faire un reportage sur un fait dramatique : un couple
de palestiniens de Gaza, ayant déjà perdu deux filles des suites d’une maladie génétique,
ont obtenu le droit de faire transférer leur troisième enfant également atteint, Muhamad
Abou Mustapha, quatre mois et demi, dans le Département Hémato-Oncologique de
l’Hôpital israélien. L’enfant est à l’article de la mort, et ses parents sont désespérés.
Après avoir hésité, le journaliste accepte, se rend au chevet de l’enfant et décide de
réaliser un documentaire sur le combat pour sauver la vie de ce bébé et sur le tissu
de relations qui se crée entre lui, les parents et l’équipe médicale. Raïda, la mère, qui
s’adresse à un Israélien pour la première fois, explique au journaliste qu’il faut penser
au financement des soins et de la greffe de moelle osseuse, et que la famille n’a pas les
55.000 dollars nécessaires. Shlomo Eldar tente alors de trouver de l’argent chez des
connaissances, mais en vain. Il décide alors, en dernier ressort, de parler de ce cas lors
d’un journal télévisé. Il explique la situation désespérée de l’enfant, et lance un appel
de fonds pour le sauver, tout en se disant en son for-intérieur « que c’est peine perdue,
car quel Israélien accepterait, en pleine guerre contre le Hamas, de mettre la main à la
poche pour sauver un Palestinien, fusse-t-il un enfant !!» Dans les minutes qui suivent,
le standard est assailli par des coups de téléphone, et un donateur anonyme fait savoir
qu’il prendra en charge toute la somme, mais à condition de rester anonyme. Après
des recherches, le journaliste apprendra qu’il s’agissait d’un juif, qui a perdu un fils au
En apprenant la nouvelle, la mère de l’enfant dit au journaliste : « Vous, les Juifs, vous
vous comportez vraiment de manière très étrange ! »


The Edith Wolfson medical centerLe documentaire retrace alors de manière très émouvante, le travail, l’acharnement de
l’équipe médicale pour sauver cet enfant, les espoirs, les doutes, la peur, puis la victoire.
Il retrace aussi les pensées contradictoires, qui traversent le Dr. Somekh’ qui soigne cet
enfant, et qui en même temps part comme volontaire au front dans la Bande de Gaza.
Il décrit les craintes de la maman, qui est persuadée au début que les médecins veulent
tuer leur enfant, ou que le journaliste veut tourner un film de propagande et que les soins
cesseront dès qu’il aura le dos tourné. Et ses discussions avec le père, Fawzi, qui voit
ces Juifs qu’il maudit à longueur d’année, en train de tout faire pour sauver son enfant
comme si c’était l’un des leurs. Et qui y réussiront.


La partie la plus tragique et la plus édifiante de documentaire, et celle qui a poussé
Shlomi Eldar à interrompre momentanément le tournage. Un soir, alors que le père
était retourné chez lui, laissant sa femme dans la chambre d’hôpital en compagnie du
journaliste, une discussion à bâtons rompus commence entre eux sur le sujet des fêtes
religieuses. Et soudain, la femme regarde le journaliste avec des yeux coléreux, et
elle commence un long monologue sur la « culture terroriste » en lui assénant : « Je
voudrais que mon fils soit un jour un Shahid (Martyr), et j’aimerais qu’il se fasse
sauter à Jérusalem, car cette ville est à nous ! Vous comprenez cela ??!». Le journaliste
avouait qu’il avait reçu cela « comme un coup de poing dans le ventre ». Et la femme
renchérissait : « Nous n’avons pas peur de la mort, depuis le berceau, même les bébés
encore plus petits que notre Muhamad n’on pas peur, et nous allons tous nous sacrifier
pour Jérusalem. » Et voyant la colère du journaliste, elle lui dit : « Tu es en colère ??
Et bien sois en colère !!! Nous n’avons pas la même culture que vous. Chez nous, c’est
comme ça. Nous chantons et dansons quand l’un des nôtres meurt en Shahid. C’est une
chose extraordinaire ! » Et au moment où elle vantait la mort de ceux qui assassinent des
Juifs, deux femmes juives entraient dans la chambre pour apporter des jouets pour le petit
Muhamad désormais hors de danger.


Le journaliste écoeuré décidait alors de stopper pour un temps le tournage du
documentaire, s’estimant trahi et avouant « ne pas comprendre comment une femme, une
mère, ait pu rester des jours et de nuits à pleurer pour que vive son bébé, et souhaitant en
même temps qu’il meurt un jour en martyr. Est-ce la même femme ? »
Le documentaire n’a qu’un seul défaut, typique de la plupart des journalistes israéliens :
il évoque un (faux) paradoxe entre un médecin juif sauvant un bébé palestinien, pendant
que des soldats tuent des civils à Gaza.


Mais il vaut la peine d’être vu car il provoque un profond malaise, voire une révolte,
qui traduisent bien les dilemmes moraux qui agitent les Israéliens. Il sera projeté lors du
Festival du Cinéma de Jérusalem le 10 juillet.
Il est à espérer qu’il soit présenté sur les écrans à l’étranger, afin que le grand
public sache dans quel environnement civilisationnel et moral se trouve l’Etat juif.

 

 

Alain-Shraga Blum

www.Israël7.com (Arutz7)

ISRAEL7

Repost 0
Published by Alain-Shraga Blum - dans Ils ont dit. Ils ont fait
commenter cet article
29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 00:09
Turquie-anti-Israel.jpg
Envoyé par Gameline, Netanya
TÉMOIGNAGE

Le texte en français ci-dessous est traduit de l’anglais. La source de la traduction est inconnue. Nous nous sommes permis de rectifier les accents (absents sur un clavier en anglais) et quelques fautes d'orthographe (La Rédaction).

"Mon nom est Lior Zagury et je suis fier d’être un juif israélien
Oui il est important pour moi de me présenter de cette manière, spécialement ces jours-ci où il y a un sentiment général de « festival des antisémites »
Je reviens juste de Pologne après avoir eu le privilège de passer 8 jours en tant que guide dans les camps de la mort pour les étudiants de l'université inter-disciplinaire.
Ces élèves, étudiants en Israel, étaient juifs, chrétiens et musulmans. 5 soldats polonais fortement armés de fusils et de pistolets ont assuré notre sécurité à l'aéroport de Varsovie lors de notre enregistrement. Je sais que vous avez du recevoir au moins 100 e-mail au sujet de la flottille a Gaza et je ne répèterai pas ce qui a été déjà dit et montré. Je veux parler de quelque chose de plus grave et plus important que cela, qui est en train de se dérouler.

Le titre de mon e mail (avec Juifs pour Israéliens à l'époque) n’a pas été pris dans les rues de Berlin en 1933 quand les Nazis arrivèrent au pouvoir, non plus dans le voisinage de Varsovie en 1941 quand les juifs vivaient dans les ghettos, et non plus dans des magasins de Kielce juste après la 2nde guerre mondiale en 1946, juste avant le pogrom qui a fait comprendre aux juifs qu’il n’avaient plus leur place et qu’ils devaient quitter l’Europe.
Ce titre a été repris de pancartes à l’entrée de supermarchés et de bureaux en Turquie ces derniers jours, en juin 2010 et des pancartes de ce type ont aussi été vues en Jordanie. Elles disent « nous n’acceptons pas les chiens et les israéliens », comme vous pouvez le lire sur la photo dessus. Ce qui se passe autour de nous ne concerne pas la flottille et Gaza. C’est un plan plus sophistique pour détruire la légitimité de l’existence de l’Etat Juif Israël.

Dans son premier discours au « German Reichstag » le 30/1/1933, Hitler a dit que la cause des problèmes du monde ce sont les juifs. La plupart des gens n’ont pas pris cela sérieusement et se sentaient en sécurité dans leurs pays, ayant confiance dans leurs gouvernements. 12 ans après nous avons perdu 6 millions des nôtres dans l’Holocauste dans la manière la plus ignoble que la race humaine ait connue.

Ces derniers jours, 65 ans après, Ahmadinejad d’Iran et plusieurs autres disent exactement la même chose. L’histoire se répète. La plupart des gens ne prennent pas cela sérieusement et se sentent en sécurité dans leurs pays, ayant confiance en leurs gouvernements…

Ceci est un appel, réveillez-vous.

Si vous ignorez cela et vous vous convainquez que ce n’est pas sérieux, que c’est juste un passage et que cela ne recommencera pas- d’ici peu vous trouverez ce genre de panneaux dans votre restaurant favori, dans votre bar favori dans votre université, comme cela se passait il y a 75 ans. Il y a quelques mois, un restaurant arabe de Haifa n’a pas autorisé des soldats israéliens à rentrer et manger.
Nous avons besoin de votre support maintenant plus que jamais. Nous devons relever la tête, parler clairement et d’une voix forte, et surtout être unis. J’ai une confiance totale dans notre Nation.

Israel a l’armée la plus morale au monde, c’est la seule démocratie dans le monde dans laquelle à chaque moment il y a des centaines de milliers de missiles et rockets prêts a être envoyés dans le centre de ses villes provenant d’ennemis voulant nous éradiquer, et c’est le seul endroit au monde dans lequel un juif peut être simplement un juif en toute sécurité.

Nous avons promis « Plus Jamais ». N’attendons pas pour dire que nous ne savions pas".
Repost 0
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 11:20

 

Publié dans la presse américaine, The Washington Times, le 22 juin 2010

(Traduit par JSS).

 

John-Voight.jpgJohn Voight est un acteur américain, père d'Anglina Jolie. On l'a vu notamment dans Mission impossible auprès de Tom Cruise ou dans Ennemi d'Etat avec Will Smith. Ancien marxisant, anti-militariste, militant contre la guerre du Vietnam et soutien de John Fitzgerald Kennedy, on l'a vu plus récemment soutenir la candidature de George W. Bush et le Parti républicain. Il a apporté son soutien à l'ancien maire de New York Rudy Giuliani et à John Mc Cain lors des élections l'opposant à Barack Obama. Il reste cependant un ami d'Hilary Clinton. Il a déclaré à plusieurs reprises son soutien à l'Etat d'Israël face aux "terroristes qui le menacent".

Il le réitère ici.


 


Cher Président Obama,


Vous serez le premier président des Etats-Unis d’Amérique à avoir menti au peuple juif, et au peuple américain également, lorsque vous avez dit que vous défendrez Israël, le seul état démocratique du Moyen-Orient, contre ses ennemis. Jusqu’à présent, vous avez fait tout le contraire. Vous avez mis en place vous-même la propagande anti-Israël, jusqu’à ce qu’ils apparaissent aux yeux du monde comme l’ennemi de tous… Et votre appel à eu de l’écho. Vous mettez en Israël en danger, et ainsi vous favorisez l’antisémitisme à travers le monde.  
Vous faites le mal à un peuple qui a donné au monde les Dix Commandements et la plupart des lois qui régissent nos vies aujourd’hui. Le peuple juif a donné au monde nos plus grands savants et philosophes. Le peuple juif est celui qui a inventé des remèdes pour guérir de nombreuses maladies. Et maintenant, vous jouez un jeu très dangereux qui devrait vous permettre de ressembler à un vrai martyr aux yeux de ceux qui vous défendent. Mais ceux qui vous défendent, ce sont des assassins et des criminels. Et eux souhaitent la destruction d’Israël.


Vous avez apporté une guerre civile en Arizona, une fois de plus pour défendre les criminels et illégaux, soutenir l’effondrement du bien, du loyal, et des citoyens respectueux des lois. Votre destruction de ce pays ne pourra t-elle un jour être remédié ? Pourrions-nous ne jamais récupérer notre Amérique? Je prie Dieu pour qu’il vous arrête et j’espère que les gens dans ce grand pays réalisent que votre programme politique n’est pas un combat pour le bien de l’humanité mais un combat pour votre carrière politique.
 


Avec l’émotion profonde de mon cœur et la préoccupation de l’Amérique et d'Israël,

Jon Voight

 

Repost 0
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 01:00

mercredi 16 juin 2010

par Alain Legaret 

Prenez un bateau, glissez dans les cales deux poussettes, un baby-foot et des médicaments périmés, et vous avez le prétexte.

Embarquez des touristes las des safaris d'Afrique, des personnalités en mal d'actualité, des paumés en quête de reconnaissance, et vous avez vos boucliers humains.

Ajoutez une pincée d'islamistes en costume humanitaire ou habillés de leurs nationalités occidentales, et le cocktail est prêt.

Il ne se boit pas.

Il est fait pour exploser. Et plus il explose fort, et plus Israël sera coupable.

On gagne à tous les coups.

Molotov mène le monde en bateau.

Le moteur, c'est fini. Aujourd'hui, la tendance est au rétro: ce sont les voiles qui mènent le bal. Sans musique. Et pourtant tout le monde danse.

Un vent de sable du désert envahit l'occident.

Sur les pavés, la plage. Et sur la plage, pas de maillot.
C'est la burqa qui fait fureur. Heil schöne fräulein!

Les pays croixants, ceux dont la croix en berne masque encore le "ss" caché dans le croissant, y ont déjà laissé leur âme.

La mode n'est plus à marcher sur l'eau. Aujourd'hui, ils vont là où les voiles les poussent.
Au moindre vent, à chaque brise de blocus, c'est la grande transat pour condamner Israël.

Occident bien sage, tu auras une image. Mais de caricature, tu t'abstiendras. Pigé?


Le monde se passionne pour la souffrance des Palestiniens de Gaza. Ceux-là mêmes qui ont voté le sympathique programme qui prévoit de détruire Israël et d'égorger tous ses Juifs.

Pendant que sur la planète on meurt par centaines, assassiné, de famine ou de maladie, les humanitaires ont déjà fixé leur priorité: "A Gaza, ils n'ont pas de chocolat".

Les médias se sont aussitôt faits l'écho de cette injustice!

Que diantre! Faut dénoncer ce scandale ! Vite, du chocolat! Un peu de douceur dans cette flottille de brutes! Un coup de barre, paf ! Et ça repart !

Pas de chocolat? Le choc est là! Les pacifistes-que-ça viennent faire les héros pour un Ferrero. Neuf morts pour une bouchée Suchard, ça c'est de l'humanitaire!

Déjà d'autres flottilles se préparent. Le monde laisse faire comme il a laissé faire les missiles sur Sdérot. A ce rythme, bientôt ce sera les navires de guerre ou les bateaux-suicides. 

Et devinez qui on accusera? Goldstone, "la pierre d'or" jetée sur Israël quand l'ONU fait son intifada, va devoir rempiler.

Et pendant tout ce temps, un jeune homme est seul.

Absolument seul depuis juin 2006. Il s'appelle Guilad Shalit.

Qui se préoccupe de son sort? Qui peut dire s'il a au moins un quignon de pain?

Depuis qu'il a été enlevé en Israël, il est retenu en otage à Gaza dans l'isolement le plus total. 
Sans visite, sans nouvelle. Même pas une feuille de papier ne passe!

Ca c'est un vrai blocus! Complètement hermétique.

Et pourtant, quand le monde se mobilise, c'est pour aider ses ravisseurs.

Pauvre Guilad! Ils nous refont le coup du Juif qui paie pour les péchés du monde.

En Iran, un nouveau dictateur projette de rayer Israël de la carte.
Ca fera encore six millions de Juifs. Ca doit être le tarif pour la lâcheté des nations.

Le monde est préoccupé. Il passe d'inquiet à très inquiet, puis à très très inquiet, en attendant qu'il soit stupéfait puis désolé.
En apparence, du moins.

"Never again", "plus jamais" qu'ils disaient! Quelle blague!

Galilée s'est trompé: le monde ne tourne pas rond.

La terre est désespérément plate. Les hommes sont couchés. Les plus courageux rampent.

Seul Israël peut encore lui redonner un peu de relief.

Israël, où es-tu?

Devant le football ou en train de mesurer l'épaisseur des collants?

"Nous avons donné aux fils d'Israël l'écriture, la sagesse et la prophétie. Nous les avons pourvus d'une nourriture agréable et nous en avons fait un peuple élu entre tous."

Ce n'est pas tiré de la Bible. C'est la sourate 45.16 du Coran, ce nouveau best-seller qui côtoie désormais sur les étagères, "Le Capital" de Marx. 

"In God we trust" dit l'Amérique. A qui fait-elle allusion aujourd'hui? 

Allez debout. Pour la vérité. Pour Guilad.

Car les rois de la morale, les donneurs de leçons, les grands de ce monde ont perdu la raison.

Et celle qu'ils veulent imposer à Israël suinte la mauvaise foi.

Aujourd'hui, ça fait quatre ans d'isolement total pour Guilad Shalit. A partir de combien d'années, ça devient disproportionné?

Repost 0
Published by Alain Legaret - dans Ils ont dit. Ils ont fait
commenter cet article
13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 23:24

La coupe du monde poursuit sa route, les matchs de poules deviennent plus intéressants et on a enfin assisté à un match dépassant les trois buts inscrits avec le terrible 4-0 imposé par l’Allemagne à l’Australie.

 

Une question se pose toutefois en Israël. Le pays n’ayant participé qu’une seule fois, en 1970 au Mexique, à une phase finale de coupe du monde, ne réussissant pas à se qualifier, vers qui donc les supporters israéliens peuvent-ils se tourner ?

 

A chacun ses goûts dira-ton. Une équipe pourtant peut attirer particulièrement le regard israélien. Il s’agit du Ghana. Souvenons le 18 juin 2006, en Allemagne en plein coupe du monde, John Paintsil, joueur à l’Hapoel Tel Aviv à l’poque, après deux ans au Maccabi Tel Aviv, inscrivait un but pour son équipe nationale : le Ghana, qui gagnait ensuite 2-0 face à la République tchèque. Il exhibait aussitôt un petit drapeau : non pas du Ghana, mais d’Israël. Un geste qui a pu choquer au Ghana (puisqu’on n’a pas coutume d’exhiber un autre drapeau que celui de son équipe, un geste qui a surtout choqué dans les pays arabes qui ont demandé des explications directement aux autorités ghanéennes, pourtant non concernées) mais qui a pu réjouir Israéliens et supporters d’Israël.

 

Joh-Paintsil-drapeau-Israel.jpg

 

Depuis quatre ans comme joueur en Israël, John Paintsil a déclaré aimé Israël, le pays qui le fait jouer, le pays qui l’a sauvé. Le joueur en effet a ensuite déclaré avoir voulu remercier les supporters israéliens qui l’ont toujours soutenu dans son club, l’Hapoel Tel-Aviv. «Je suis heureux, et je suis content de vous avoir rendus heureux […] J’aime les supporters en Israël. C’est pourquoi j’ai décidé de sortir ce drapeau. Les supporters de Tel-Aviv m’ont toujours rendu heureux, et j’ai voulu le leur rendre. »[1]

Le ministre israélien des sports à l’époque, Ophir Pinès-Paz, avait ensuite réagi en déclarant : «Le geste de Paintsil nous a fait chaud au cœur.»[2] L’ Hapoel Tel-Aviv quant à lui publiait un communiqué se disant: « fier de son joueur [qui] a exprimé les liens chaleureux qui l’unissent au club et à notre pays.»[3]

 

Loin des préjugés sur Israël il exprimait tout son amour pour son pays d’accueil professionnel. Il est vrai en effet, non seulement qu’il existe de nombreux joueurs venus d’Afrique qui composent les équipes sportives israéliennes, pas seulement au football, et dont certains sont parfois naturalisés Israéliens ; mais qu’il existe depuis longtemps en Israël une tradition d’amitié et de soutien envers les pays d’Afrique[4].

 

Quatre ans plus tard en Afrique du sud, John Paintsil transféré aujourd’hui à Fulham en Angleterre, poursuit ses prouesses au poste d’arrière latéral. Alors qu’Israël reste aujourd’hui encore isolé diplomatiquement, c’est au nom des Israéliens que nous lui apportons toute l’amitié et le soutien qu’il nous transmet.

 

 

Allez Paintsil ! Allez le Ghana !

 


[1] Cité dans L’Arche n° 579-580, juillet-août 2006, repris de l’upjf.org

[2] Idem

[3] Idem

[4] Nous avons publié plusieurs billets à cet égard

Repost 0
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 11:42
1 juin 2010 10h10
Thierry-Coulom.jpgThierry COULOM, Adjoint au Maire de Nancy - UMP a dit :

Bravo au Hamas qui a réussi à faire en sorte que toutes les Démocraties du Monde
condamnent la seul démocratie du proche orient : Israël.

je n'entends pas les protestataires sur le blocus de Gaza par l'Egypte!

comme d'habitude c'est au nom du respect des peuples opprimés qu'on condamne
Israël mais si on ne condamne pas l'Egypte pour le même blocus, n'y aurais t il
pas le commencement d'une preuve qu'il y a dans tout ceci un brin
d'antisémitisme?

je pense que nous sommes de grands hypocrites et que nous ferions exactement la
même chose que les israéliens si demain à Monaco des terroristes prenaient le
pouvoir, nous envoyaient des roquettes et que des bateaux approchaient du port
pour les réapprovisionner sans montrer qu'il ne s'agit que de marchandises de
type humanitaire.

sommes nous devenus des pleutres au point de soutenir des terroristes de peur
qu'ils ne nous visent et d'abandonner un peuple ami entouré d'ennemis qui disent
officiellement qu'ils veulent sa destruction (Iran, hesbollah, Hamas).

facile à ceux qui regardent à la télé de vilipender Israël mais moins facile si
c'était eux qui se trouvait sous la menace de ces extrémistes.

tout ces commentaires d'indignation m'écœurent profondément, je ne suis pas juif
mais tous les démocrates seront toujours mes amis et tous les terroristes mes
ennemis.
Repost 0

L'an prochain à Tel Aviv

L'an prochain à Tel Aviv

Mon premier Roman

En vente ici

Format

Recherche

Nuage de tags

L'an prochain à Tel Aviv

Achetez en ligne mon premier roman

Format