Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 12:45

Minh Tran Huy, La princesse et le pêcheur, Mayenne : Actes Sud, août 2007

 

 

Minh-Tran-Huy.-La-princesse-et-le-pecheur.jpg

 

Minh Tran Huy est né le 16 mars 1979 à Clamart. Elle n’a donc que 31 ans à ce jour et déjà elle est rédactrice en chef adjointe au Magazine littéraire et chroniqueuse aux Mots de Minuit sur France 2. Elle est aussi l’auteure de deux romans : La princesse et le pêcheur (Actes Sud, 2007) et La Double vie d’Anna Song (Actes Sud, 2009) et d’un recueil de contes : Le lac né en une nuit et autres légendes du Vietnam (Actes Sud, 2008). Elle est surtout, à en croire son premier roman, inspiré de sa propre vie, une jeune fille agréable et douée. Sa réussite professionnelle et ses études, prépa à Henri IV, maîtrise de lettres, Sciences Po Paris semblent attester de son éducation studieuse « à la vietnamienne » comme elle le dit.

 

J’avoue avoir commencé La princesse et le pêcheur avec peu d’enthousiasme pour l’histoire de cette jeune fille et de son ami Nam, d’origine vietnamienne comme elle, qu’elle rencontre au cours d’un voyage linguistique en Angleterre et dont elle tombe petit à petit amoureuse. Et puis j’ai pris goût à son texte, aux mots doux qu’elle dit pour lui, à sa gentillesse. Et puis on a tous eu pour amis ou pour voisins une famille d’origine vietnamienne, des gens généralement silencieux, studieux, polis. Mais je n’avais jamais réfléchi à leur histoire. La guerre d’Indochine et la guerre du Vietnam n’étaient pour moi que de lointains événements historiques, dans un pays plus lointain encore, si inconnu, et que je connaissais, à travers des films principalement, surtout pour ses retombées en France puis aux Etats-Unis. Minh Tran Huy m’a fait un peu mieux réaliser les histoires, le vécu, la vie, les souffrances et malheureusement la mort qui se cachaient derrière ces guerres lointaines. On comprend que les disparus et les survivants de sa famille et de celle de Nam aient pu l’inspirer pour l’écriture d’un livre. Je verrais même certains drames être reconstitués en films, tragiques mais magnifiques, à Hollywood.

 

Minh-Tran-Huy.jpgEt puis il y a tous ces contes et ces légendes vietnamiennes qu’elle nous livre au passage tout en aérant son texte. Je ne connaissais rien à la mythologie vietnamienne, elle m’a rappelé la grecque et une once de légendes bretonnes, de très belles légendes. J’ajouterais simplement que leur fin est parfois un peu triste, un peu inachevée, laissant les héros sombrer en pierres ou en statues dans la plupart des cas. Mais on ne change pas des légendes. Et puis elles sont bien racontées. Surtout lorsque Minh Tran Huy les disperse tout le long, comme l’histoire de ce frère et de sa sœur que les astres ont condamnés à s’épouser. Le conte est réparti en quatorze points, qu’on lit chacun à la fin d’un chapitre. J’ai bêtement mis longtemps à comprendre que ce petit texte séparant chaque chapitre était la suite du précédent. Le jeu littéraire m’a amusé et je ne n’ai pas résisté, une fois le principe compris, à sauter des pages pour lire directement la fin du conte. Son écriture enfin est limpide et propre. Simple dans le style d’un récit, d’une nouvelle, elle prend néanmoins une tournure plus littéraire, plus ondulée dirais-je, plus fracassante dans les dernières pages sur son ami Nam. Il en fallait un peu pour finir, tel un bouquet final.

 

Minh Tran Huy est une conteuse, une agréable auteure de petites histoires, de légendes et d’amitié. Un joli livre.

Partager cet article

Repost 0
Published by MU - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Pichenette 26/08/2010 18:38



Je ne sais pas si tout le monde écrit des commentaires sur chaque blog visité ou chaque article lu; parfois, on lit sans laisser de traces de son passage, ce qui est dommage. Personnellement,
j'aime ton blog, il est vraiment intéressant, instructif, très bien fait et très bien écrit. Et j'avoue que je ne te laisse pas toujours de messages...



Renée 23/08/2010 14:05



Si tu peut inscrit toi dans des communautés qui parle aussi des sujets que tu traite (fort bien) et dnas d'autre cela attire les visiteurs.  oui les articles de politiques attirent aussi
mais il faut publier dans une communauté c'est encore le meilleur moyen.Bises amicales



Renée 20/08/2010 16:28



Pas assez de coms sur ce blog alors je fait un coup de pouce sur mon blog car tu publie et fait partie de ma communauté paroles d'expats, merci pour tes publications et désolée de ne pas venir
souvent chez toi....


Bises amicales du Sénégal,



MU 22/08/2010 19:55



Eh bien c'est gentil à toi. C'est vrai que mon blog attire peu les coms parce que ce sont des réflexions autour d'ouvrages ou de sujets pas forcément tout récents.


Si tu vux j'ai quelques articles politiques en stock qui attireront plus les foudres, on verra.


Allez je vais aussi aller sur ton blog.



pichenette 05/07/2010 22:29



Un joli livre que tu présentes bien Merci.



L'an prochain à Tel Aviv

L'an prochain à Tel Aviv

Mon premier Roman

En vente ici

Format

Recherche

Nuage de tags

L'an prochain à Tel Aviv

Achetez en ligne mon premier roman

Format