Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 18:08

Par Misha Uzan

http://mishauzan.com

 

Bachar-el-Assad.jpgTandis que les chars syriens encerclaient la ville de Hama, à 200 km de Damas, et écrasaient dans le sang les rebelles, dimanche dernier, même en plein été, une grande manifestation s’est tenue à Paris, entre la place de la Nation et la place de la République.

 

Plus de 200 000 personnes ont répondu à l’appel des associations de la communauté arabe de France, des institutions religieuses musulmanes et du MRAP.

 

En tête de cortège on pouvait apercevoir les leaders de plusieurs partis politiques de gauche revenus de vacances pour l’occasion : Myriam Martin et Christine Poupin du NPA, avec la participation exceptionnelle d’Olivier Besancenot ; Marie Georges Buffet et les leaders du parti communiste, Noël Mamère, Eva Joly et les verts, Nathalie Artaud de Lutte ouvrière, Jean-Luc Mélanchon du Parti de gauche et quelques élus socialistes.

 

Les manifestants s’en sont violemment pris au pouvoir syrien de Bachar el-Assad et à la Syrie dans leurs slogans : « Syrie assassin », « Hafez, Bachar, même combat » ou encore « Bachar, les Arabes auront ta peau ». Ils ont également rappelé le massacre de 25000 à 50 000 personnes dans la même ville de Hama, en 1982, contre lequel toute la communauté musulmane de France s’était mobilisée. Des pancartes représentaient le dirigeant syrien en dictateur sanguinaire et en Hitler, mêlant le drapeau syrien et le drapeau nazi, et le symbole du parti Baas avec la croix gammée.

 

Quelques échauffourées ont éclaté en marge du cortège lorsque celui-ci a croisé le centre culturel alaouite de Paris. Des « jeunes » ont pénétré dans l’établissement, ont volé quelques machines, cassé une vitrine et ont agressé la secrétaire. Le dirigeant de la communauté arabe syrienne de Paris, Mohammed al S. a condamné ces débordements mais il a tenu à signaler dans une déclaration à la presse qu’il fallait « combattre par tous les moyens l’occupation alaouite de la Syrie, minorité qui a pris le pouvoir, qui pille le peuple et qui massacre les Arabes. » Il a ajouté : « Il faut que la communauté internationale mette tous les moyens en œuvre pour arrêter ce génocide. »

 

Dans un communiqué dans la soirée, le directeur du centre culturel alaouite et représentant de la communauté en France, Elie M. a fait part de sa « désolation devant tant de violence gratuite ». Il a appelé à la paix entre Alaouites et Arabes, tout en soulignant que « les Alaouites sont les vrais Syriens, les Arabes n’étant que des occupants ». Le président pour l’amitié arabo-alaouite, Michel D. a fait part de son « incompréhension ». Selon lui les Alaouites ont été reconnus comme musulmans par les grandes autorités de l’islam, nous sommes aussi des Arabes musulmans », a-t-il indiqué.

 

Les organisateurs ont également appelé au boycott des produits syriens. Une association parisienne de soutien aux rebelles a prévu l’envoi d’une flottille de la paix pour venir en aide aux victimes du régime et montrer au monde la cruauté du pouvoir syrien.

 

Une autre manifestation est prévue pour la semaine prochaine …

 

 

Non, rien de tout cela n’est arrivé. Aucune manifestation sérieuse n’a eu lieue dans les rues de Paris, ni ailleurs (On peut voir les mini-manifestations en avril, sous-proportionnées, qui sont restées cantonnées à la diaspora syrienne —http://www.youtube.com/watch?v=fb02IedB0GQ). La question alaouite/arabe n’intéresse personne et personne n’a englobé tout le pays en criant « Syrie assassin ».

 

Ces qualificatifs, manifestations et exagérations de rue ne sont réservés qu’à l’Etat d’Israël, condamné et haï mille fois plus, sans commettre aucun massacre pourtant. Syriens, Chinois, Libyens, Tunisiens, Nigérians, etc., peuvent massacrer impunément qui ils veulent, on en parlera un peu ou moyennement dans les média, mais personne ne descendra dans la rue comme contre Israël, à qui en revanche, on n’accorde même pas le droit se défendre.

 

Reproduction autorisée avec les mentions suivantes et le lien vers cet article : 

© Misha Uzan pour mishauzan.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Yéhoudi 08/08/2011 10:23



hé bien !


figures toi que j’ ai failli y croire
au chiffre de 200.000 j’ ai tiqué


j’ ai toujours tenu la rubrique


“Silence:Des musulmans tuent des Musulmans! on ne tourne pas !!”


franchement….des millions de Somalis et autres loupés de la géographie, Musulmans, crèvent par dizaines de milliers dans l’ indifférence de tout le monde arabo-musulman en premier…..
aucun potentat ou satrape pétrolier ne froncera un sourcil


aucun richissime émir, fana de Monaco ou Cannes ou il dépense des dizaines de millions d’ euros au Casino n’ aura le moindre regard pour ces Nègres qui hier encore se vendaient comme esclaves sur
les “Berka” (Souk aux esclaves dans le monde musulman) des comptoirs du Golfe Persique ou les villes “saintes” comme la Mecque, ou Djedda ou Riyad ….


bref! tout les damnés de la terre devraient déménager a Gaza et Rapallah (pour la pêche aux pigeons) comprenne qui voudra…..



MU 08/08/2011 14:33



Le chiffre de 200 000 est pourtant bien atteint contre Israël... mais que contre Israël.


Si ce ne sont pas des non musulmans qui tuent des musulmans, ou pire des juifs qui ne tuent pas des musulmans mais se défendent, à peine, tout le monde s'en fout.


Ca montre bien la priorité de certains et le phénomène d'anti-racisme raciste.


Bien à toi



L'an prochain à Tel Aviv

L'an prochain à Tel Aviv

Mon premier Roman

En vente ici

Format

Recherche

Nuage de tags

L'an prochain à Tel Aviv

Achetez en ligne mon premier roman

Format