Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 18:39

Marc Levy, Vous revoir, Paris : Pocket, 2009 [2005]

Marc-Levy.-Vous-revoir.jpg

 

Par Misha Uzan.

On dira ce qu'on veut sur les Musso, et les Marc Levy. J'en ai déjà dit quelques mots. C'est un peu comme un film ou une série. On peut leur reprocher pas mal de choses, mais je crois que, si leur succès est aussi grand, c'est d'abord parce que ça détend.

Après la lecture de discussions philosophiques et intellectuelles de Finkielkraut, j'ai ressenti le besoin de me détendre dans la lecture. Un petit roman de Marc Levy était bien tombé. Une belle couverture, un format de poche, une lecture facile, rapide, sans difficulté. De quoi lire avant de se coucher.

 

Je n'ai pas tout de suite accroché au scénario, à l'histoire de Vous revoir. Même sans avoir lu Et si c'était vrai, on sent que l'auteur prépare la rencontre-retrouvaille d'Arthur et de Lauren. Le procédé est connu, il fait avancer l'histoire en décrivant l'un après l'autre les gestes de chaque personnage, Arthur, Paul, Lauren, la voisine, le professeur, la mère de Lauren, puis le policier, etc. Jusqu'à ce que tout s'emboîte. C'est un peu long à démarrer disons-le. Mais on se laisse enfin porter par les événements au premier rendez-vous entre Arthur et Lauren. Marc Lévy fait un peu plus dans les histoires d'amour que Musso, un peu moins dans le surnaturel. Chacun son truc. Les deux hommes situent leur décor aux Etats-Unis, dans les grandes villes américaines parfaites et presque faites pour un film. Vous revoir se passe à San Francisco. L'auteur ne s'acharne pas sur les environs, ni sur la société environnante, on pourrait presque être n'importe où dans une grande ville, s'il ne finissait par donner quelques détails propres à cette ville, mais là n'est pas l'essentiel.

Comme Musso, Lévy privilégie l'histoire, le récit et les émotions. Arthur a sauvé Lauren de la mort lorsqu'elle était dans le coma, et à présent c'est Lauren qui sauve Arthur, sans savoir qui il est. On eut dit un drame sur M6 le dimanche (personnellement je n'ai pas M6 là où j'habite mais une chef de film de drames qui conviendrait tout à fait), et c'est un compliment.

C'est un roman qui raconte une belle histoire, qui détend. L'originalité n'est pas tant dans l'écriture mais plutôt dans l'imagination de l'auteur.

Reproduction autorisée avec les mentions suivantes et le lien vers cet article :
© Misha Uzan pour http://mishauzan.com

Partager cet article

Repost 0
Published by MU - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

L'an prochain à Tel Aviv

L'an prochain à Tel Aviv

Mon premier Roman

En vente ici

Format

Recherche

Nuage de tags

L'an prochain à Tel Aviv

Achetez en ligne mon premier roman

Format