Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 12:15


Débat Ruth Elkrief : Eric Ciotti et Malek Boutih par BFMTV

 

 

Par Misha Uzan

http://mishauzan.com

 

La rentrée 2011-2012 débute et avec elle entrent en liste deux élections majeures : l’américaine, qui peut avoir une influence sur le monde, et la française, qui nous concerne plus directement.

 

Comme en 2007 où nous avions suivi les élections sur notre ancien blog http://lumieresdumonde.over-blog.com,  le blog-notes  (http://mishauzan.com) entend aujourd’hui commenter l’actualité, surtout française, les débats et les campagnes présidentielle et législative.

 

Commençons avec ce qui sera sans doute, à nouveau et encore une fois depuis 2002, et même 1995, le sujet qui intéresse le plus les Français et qui pourra être déterminant : je veux parler évidemment de la sécurité.

 

Ruth-Elkrief.jpgInvités hier dans l’émission de Ruth Elkrief sur BFM tv, Eric Ciotti, en charge de la sécurité à l’UMP et Malek Boutih, membre du bureau permanent du Parti socialiste qui s’est surtout fait connaître comme président de SOS Racisme. Un poste qui lui a permis d’intégrer directement une jolie place au sein du plus grand parti de la « gauche » politique française.

 

Eric-Ciotti.jpgSur le fond Eric Ciotti était sur la défensive, devant défendre le bilan du gouvernement, forcément insuffisant. Malek Boutih avait donc raison : le gouvernement Sarkozy a fait preuve d’initiatives, a tenté des choses, s’est occupé du sujet, en a beaucoup parlé surtout, mais a échoué. Je suis d’accord avec Malek Boutih lorsqu’il affirme « ça n’est pas forcément la faute du gouvernement » mais les faits sont là, l’insécurité persiste, et progresse, sans aucun changement majeur. L’UMP au gouvernement a donc échoué. Ils ne peuvent pas dire, souligne Boutih « nous avons échoué mais donnez-nous une seconde chance ».

 

En écoutant son discours, et en toute logique, seules deux options étaient donc crédibles et qu’il semblait porter : votez Le Pen ou abstenez-vous (ou bien votez blanc).

 

Malek-Boutih.jpgCes choix étaient les seules crédibles émanant de son discours car l’autre option, qu’il proposait et à laquelle il faisait semblant de croire — votez Hollande, votez PS, votez à gauche — n’était, elle, pas crédible. Tout simplement.

 

Car si la droite UMPiste a échoué, que dire alors du PS (rappelons-nous Jospin et son aveu d’échec sur l’insécurité qu’il avait crue pouvoir résoudre par une baisse du chômage), que dire de la gauche et de sa politique de prévention presque sans sanction depuis les années 80. Lorsque les premières échauffourées de banlieues ont eu lieu au début des années 80, la gauche était au pouvoir. Non seulement elle n’a pas su y répondre, mais la détérioration de la situation est en grande partie due à l’idéologie victimaire qu’elle a trop longtemps véhiculée voire soutenue.

 

Et qu’on ne nous raconte pas de salade, ni Hollande, ni Martine Aubry n’ont compris la mesure de l’enjeu sécuritaire, ça n’est tout simplement pas crédible. En écoutant le parti socialiste ou les Verts, on croirait parfois être encore en 1988. Les mini-mesurettes (la redondance est volontaire) évoquées par Boutih, comme la remise en place de la police de proximité, font l’effet d’une farce. A un problème majeur déstructurant la qualité de la société française et de la vie en France depuis 30 ans, on applique de petits pansements, de petites restructurations.

 

A son arrivée au pouvoir, Sarkozy avait créé un « Grenelle de l’environnement », mais le Grenelle de la sécurité, il est pour quand ?

 

Si la droite a échoué, comme la gauche avant elle, que reste-t-il aux Français ?

Pas grand-chose, l’une des options n’en étant pas vraiment une. Abstenons-nous ? Votons blanc ? A nouveau le seul chemin proposé, est une impasse. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est Malek Boutih, écoutons-le.

 

 

Reproduction autorisée avec les mentions suivantes et le lien vers cet article :
© Misha Uzan pour http://mishauzan.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires

L'an prochain à Tel Aviv

L'an prochain à Tel Aviv

Mon premier Roman

En vente ici

Format

Recherche

Nuage de tags

L'an prochain à Tel Aviv

Achetez en ligne mon premier roman

Format