Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 18:46

Article écrit pour et publié sur http://un-echo-israel.net

 

Par Misha Uzan

 

Israel-Hayom.jpgOn ne passe pas sa vie à la plage lorsqu’on habite à proximité. Néanmoins elle reste un moyen de divertissement apprécié et appréciable. C’est pourquoi le groupe Israël Hayom — du nom du plus grand journal gratuit aujourd’hui en Israël, qui selon les chiffres serait devenu le plus lu du pays avec 35,2% du marché depuis 2010 —,  organise cette semaine le festival « Israël à la plage » dans tout le pays.

Dimanche 3 juillet au soir les festivités ont débuté à Eilat avec un concert du chanteur populaire Eyal Golan, sur la plage Dekel. Toute la semaine entre 16 heures et 20 heures sont prévues des activités très vastes : des ateliers sportifs, des jeux pour enfants, des représentations, des concerts. Des milliers de personnes sont attendues du nord au sud du pays : à Tibériade sur le lac Kineret, sur toute la côte ouest : au parc national d’Achziv près de Nahariya, à Haïfa, à Netanya, Tel Aviv, Rishon-le-Tzion, Ashdod, Ashkelon et sur la mer rouge à Eilat. On attend des stars pour enfants, des acteurs, des chanteurs.

 

Tous les ateliers, concerts et représentations sont libre d’accès et gratuits, comme l’est le journal. L’opération a évidemment un coût : celle d’un gros coup de pub pour Israël Hayom (financé par la publicité) qui multiplie depuis plusieurs mois les campagnes et veut clairement s’imposer comme le journal de l’Etat d’Israël en poussant le Yediot Aharonot par la fenêtre. Le journal, tenu par Amos Regev qui en est le rédacteur en chef, mais dont le propriétaire est Sheldon Adelson, l’un des hommes les plus riches du monde, est aussi connu pour être proche de Benyamin Netanyahou, dont il soutiendrait la vision. Il a été critiqué de ce point de vue, ces détracteurs l’accusant d’être un journal de droite au service de Netanyahou.

 

Le mieux, peut-être, à la lecture d’un journal, est d’en connaître la couleur, et de le lire en conséquence.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

L'an prochain à Tel Aviv

L'an prochain à Tel Aviv

Mon premier Roman

En vente ici

Format

Recherche

Nuage de tags

L'an prochain à Tel Aviv

Achetez en ligne mon premier roman

Format