Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 12:05

 

Par Misha Uzan : http://mishauzan.over-blog.com

 

Adi CohenOn connaît aujourd’hui les concurrents de la présélection israélienne pour représenter le pays à l’eurovision. La cérémonie aura lieu le 8 mars au centre culturel de Rishon-le-Tzion. Sur 10 candidats, 1 seul se rendra officiellement à Dusseldorf, en Allemagne, pour le concours de l’eurovision annuel, au mois de mai. Parmi eux un certain nombre de célébrités ou demi-célébrités comme Valdi-Bleiberg.jpgVladi Bleiberg, Hen Aharoni ou Adi Cohen, tous trois sortis de l’émission Kochav Nolad (l’équivalent de La Nouvelle Star), ou encore Michael-Greilsammer.jpgMichael Greilsammer et le groupe Hatikva 6. Hatikva 6

 

Mais le favori de l’émission est évidemment l’ancien vainqueur de l’édition 1998 de l’eurovision, celle qu’on appelle la diva : Dana International. La chanteuse devrait a priori larguer ses concurrents. En Israël même Dana International a un autre statut que les petites figures qui se présentent à ses côtés. Elle a été juge à Kochav Nolad, elle a son actif plusieurs titres qui ont connu le succès, elle a du talent indéniable et elle est chouchoutée par le showbiz israélien. Mais celle qu’on appelait lui présente aussi un certain nombre d’avantages internationaux que n’auront pas les autres chanteurs et chanteuses. D’abord comme son nom l’indique, c’est une star internationale. Elle a ensuite déjà gagné l’eurovision et saura faire face à ce type d’événement avec professionnalisme. Et puis pour sortir de la langue de bois et du culturellement correct (encore pire que le politiquement correct) et de la pensée dogmatique du showbiz, on peut aussi estimer que le statut de transsexuel de l’artiste peut être un avantage pour l’eurovision. Dans une émission à paillettes où chaque pays vote pour son copain le Dana-International.jpgvoisin, où l’on fait gagner celui qui a la tête qui nous revient le plus ou la fille la plus extravagante, le soutien de la communauté transsexuelle internationale (décidément !) peut être un plus. On se souvient aussi qu’Israël a le don pour se présenter à la face de l’Europe comme la société la plus postmoderne qui soit, contrairement à ce que le matraquage médiatico-politique nous raconte chaque jour. Un transexuel, un duo israélien judéo-arabe, un yéménite, un groupe d’hébreux noirs, on se demande s’il n’y a pas une volonté de flatter l’élan multiculturaliste, pluri-ethnique et métissé qui plane en Europe … et en Israël aussi[1]. On dit en Israël que seuls les Yéménites israéliens remportent le concours. A voir dans le détail mais on n’est pas loin de la vérité. Hasard, talent musical, ou explication sociale ? En attendant l’eurovision on verra d’abord si les juges israéliens choisissent de reconduire la diva.



[1] Voir nos analyses sur le métissage dans notre article Israël et les intellectuels français, de 1967 à 1982

 

Partager cet article

Repost 0
Published by MU - dans Figures
commenter cet article

commentaires

MU 12/03/2011 09:26



Dana International à nouveau au concours de l’Eurovision


mercredi 9 mars 2011, par Jean-Marie Allafort






Elle avait gagnée l’Eurovision en 1998 avec la chanson "Diva". Elle vient d’être à nouveau sélectionnée cette année pour représenter Israël au concours international de la chanson. La plus
célèbre transsexuelle d’Israël, qui avait scandalisée les milieux religieux en représentant Israël, interprétera cette fois "Ding Dong". Dana International, "la Diva", a présenté une chanson
pop de facture moyenne qui a conquis le jury mais n’a pas enthousiasmé le public. Elle a composé elle-même les paroles et la musique.


Il n’est jamais arrivé dans l’histoire de l’Eurovision qu’un chanteur gagne deux fois le concours.


Bonne chance quand même…







L'an prochain à Tel Aviv

L'an prochain à Tel Aviv

Mon premier Roman

En vente ici

Format

Recherche

Nuage de tags

L'an prochain à Tel Aviv

Achetez en ligne mon premier roman

Format